Cité de la Musique et de la Danse

  • Place Dauphine 1
  • 67000 Straßburg (Frankreich)
  • Tel.: 0033 388436800
  • Webseite
Zum Routenplaner

Cité de la Musique et de la Danse: Alle Termine

  • Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Sa 23.09.17
    16 Uhr
    Musica. La Passion selon Sade
  • Ciné Concert Depuis plusieurs années Musica propose des séances de ciné-concert. Engagé de longue date dans la production de projets pluridisciplinaires, l'ensemble autrichien PHACE propose cette année de redécouvrir Die Puppe (1919), chef-d'oeuvre d'Ernst Lubitsch pour lequel le tchèque Martin Smolka composa en 2010 son Puppenkavalier. Le musicien, auteur de plusieurs partitions pour le cinéma, y témoigne de l'émerveillement suscité par ce film, dont la magie burlesque doit beaucoup au talent d'Ossi Oswalda, comédienne star du muet (elle ne tourna que deux films parlants), en charge ici d'un rôle virtuose. Le scénario co-écrit par Ernst Lubitsch et Hanns Kräly (à qui le premier doit d'avoir rencontré Oswalda) est une adaptation d'un opéra-comique français d'Edmond Audran (La Poupée, 1896) dont le livret, signé Maurice Ordonneau et tôt traduit en allemand, s'abreuve lui-même à des sources germaniques - Der Sandmann (L'Homme au Sable) de E.T.A. Hoffmann, qui inspirera également à Jules Barbier le livret du premier acte des Contes d'Hoffmann d'Offenbach. Die Puppe met en scène l'histoire de Lancelot qui, enjoint à se marier par son oncle mais effrayé par les femmes, court se réfugier dans un monastère. Mais les moines apprennent le montant de la dot : 300.000 marks. Cupides, ils exhortent Lancelot à donner le change en épousant une marionnette. Le falot jeune homme se précipite alors chez le marionnettiste Hilarius. Ce dernier lui propose l'automate qu'il vient justement de fabriquer à l'effigie de sa fille Ossi... sans réaliser que le jouet, cassé par son assistant, a été remplacé par la véritable Ossi. C'est donc avec une jeune fille mimant un automate que Lancelot repart de la boutique...

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    So 24.09.17
    17 Uhr
    Musica. Die Puppe
  • Parce que Joss Baselli était parti accompagner Patachou aux États-Unis, Barbara cherchait un nouvel accordéoniste : ce fut Roland Romanelli. Celui-ci allait accompagner la mythique dame en noir vingt ans durant, à la ville comme à la scène. Conçu par Romanelli et son épouse Rébecca Mai, Barbara et l'homme en habit rouge raconte l'histoire de cette relation féconde et complexe, en alternant chansons, anecdotes et extraits d'interviews de Barbara. Mis en scène par Éric-Emmanuel Schmitt (directeur du Théâtre Rive-Gauche, où le spectacle fut créé en 2016), il est interprété par Roland Romanelli (accordéon et piano), Rébecca Mai (chant) et Jean-Philippe Audin (violoncelle).

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Mo 25.09.17
    20:30 Uhr
    Musica. Barbara et l'homme en habit rouge
  • Eine Oper für unsere Zeit LUTHER, DER GNADENBETTLER Eine Oper für unsere Zeit Auf Luther wartend, sind sie alle um den Tisch versammelt: Philipp Melanchton, der gelehrte Theologe, Katharina von Bora, die Ehefrau des Reformators, Studenten von ihm, Familienmitglieder. Wie so oft lässt der vielgefragte Mann auf sich warten. Die Gläser klirren, die Gespräche nehmen an Fahrt auf, der ein oder andere Scherz, aber auch kritische Seitenhiebe fallen in Bezug auf Luther. Und er selbst - ist immer noch unterwegs. Im Laufe der Diskussion zeichnet sich ein kontrastreiches und beeindruckendes Bild dieser Person heraus, welche den Verlauf der Geschichte auf solch neue Bahnen lenken wird. Eine zeitgenössische Oper, deren Handlung im 16. Jahrhundert spielt, und ohne Unterlass das Leben und Werk des Reformators Martin Luthers hinterfragt. Ohne seine Person zu stilisieren, lässt diese Kreation Schlüsselmomente seines Lebens hervortreten, erinnert an die springenden Punkte seines Denkens und setzt diese in Bezug zur Realität unseres Jahrhunderts. Die Zuschauer werden über die Aktualität von Luthers Botschaften überrascht sein, insbesondere derjenigen über die Frage nach der Gnade. In französischer Sprache mit Abstechern ins Deutsche und Lateinische, Übertitelung in Französisch und Deutsch. Autor : Gabriel Schoettel Komponist : Jean-Jacques Werner Inszenierung : Sören Lenz Musikalische Leitung: Rémi Studer Hauptdarsteller: Mélanie Moussay - Sopran, Sylvain Kuntz - Bariton

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Di 26.09.17
    20 Uhr
    LUther, der Gnadenbettler
  • Eine Oper für unsere Zeit LUTHER, DER GNADENBETTLER Eine Oper für unsere Zeit Auf Luther wartend, sind sie alle um den Tisch versammelt: Philipp Melanchton, der gelehrte Theologe, Katharina von Bora, die Ehefrau des Reformators, Studenten von ihm, Familienmitglieder. Wie so oft lässt der vielgefragte Mann auf sich warten. Die Gläser klirren, die Gespräche nehmen an Fahrt auf, der ein oder andere Scherz, aber auch kritische Seitenhiebe fallen in Bezug auf Luther. Und er selbst - ist immer noch unterwegs. Im Laufe der Diskussion zeichnet sich ein kontrastreiches und beeindruckendes Bild dieser Person heraus, welche den Verlauf der Geschichte auf solch neue Bahnen lenken wird. Eine zeitgenössische Oper, deren Handlung im 16. Jahrhundert spielt, und ohne Unterlass das Leben und Werk des Reformators Martin Luthers hinterfragt. Ohne seine Person zu stilisieren, lässt diese Kreation Schlüsselmomente seines Lebens hervortreten, erinnert an die springenden Punkte seines Denkens und setzt diese in Bezug zur Realität unseres Jahrhunderts. Die Zuschauer werden über die Aktualität von Luthers Botschaften überrascht sein, insbesondere derjenigen über die Frage nach der Gnade. In französischer Sprache mit Abstechern ins Deutsche und Lateinische, Übertitelung in Französisch und Deutsch. Autor : Gabriel Schoettel Komponist : Jean-Jacques Werner Inszenierung : Sören Lenz Musikalische Leitung: Rémi Studer Hauptdarsteller: Mélanie Moussay - Sopran, Sylvain Kuntz - Bariton

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Mi 27.09.17
    20 Uhr
    LUther, der Gnadenbettler
  • Exil spectacle jeudi 28 septembre 2017 20h30 n° 20 Cité de la musique et de la danse (Auditorium) Hantée par la « langue des survivants » rwandais recueillie par le journaliste Jean Hatzfeld, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton voulut en faire le départ d'un spectacle à même de faire entendre la parole des « peuples oppressés ». Conçu en collaboration avec la metteur en scène Sarah Koné et présenté en février 2017 à la Philharmonie de Paris, Exil réunit un violoncelle et un piano (Laurent Cabasso, professeur à la HEAR de Strasbourg et aux CNSMD de Paris et Lyon) aux huit voix parlantes et chantantes de la Compagnie Sans Père, fondée en 2008 par Sarah Koné pour initier et perfectionner des adolescents aux arts de la scène. « Exil est né parce que j'ai ressenti l'envie, peut-être même le besoin de me trouver face à ces mots si rarement prononcés, le besoin de les entendre et de les faire entendre », se souvient Sonia Wieder-Atherton. Ces mots ? Ceux des déracinés, des opprimés, des témoins des grands drames. Les textes composant le spectacle racontent ainsi l'exode des Hébreux d'Égypte (lu dans le « Livre des Nombres »), la prise violente de la capitale des Tang (Wei Zhuang, Lamentations de la Dame de Qin, ?xe siècle), l'attente d'une mère devant les portes d'une geôle stalinienne où son fils croupit (Anna Akhmatova, Requiem, 1935-40), le confinement des Juifs de Bohême-Moravie dans la ville-forteresse de Terezin (Poèmes des enfants de Terezin, 1942-43), la déportation à Auschwitz et la détresse de ceux qui en revinrent (Charlotte Delbo, Auschwitz et après, 1946-71), les atrocités commises par les khmers rouges (Rithy Panh, L'image manquante, documentaire de 2013), la ségrégation raciale américaine (Maya Angelou, Still I Rise, 1978), le

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Do 28.09.17
    20:30 Uhr
    Musica. Exil
  • Ciné-Concert Compositeur, pianiste, arrangeur, improvisateur ? Andy Emler est surtout initiateur de rencontres et catalyseur d'enthousiasmes. Invité en 2015 à Musica pour la création du Fun des oufs, il revient cette année pour un projet tout aussi décalé : épaulé par deux autres voltigeurs (le guitariste Marc Ducret et le contrebassiste Claude Tchamitchian), il accompagne d'une musique inédite (Séquences en série pour 3 brigands) la projection de deux épisodes des Vampires, mythique serial muet de Louis Feuillade. Lançons-nous, avec eux, aux côtés du journaliste Philippe Guérande et de son fidèle ami Oscar-Cloud Mazamette, sur la piste de la malfaisante bande des Vampires... Louis Feuillade (1873-1925) écrivit et réalisa près de huit-cents films - dont les 10 épisodes des Vampires (1915-1916). Ceux-ci, dont les 7e et 8e seront projetés à l'occasion de ce ciné-concert (Satanas et Le maître de la foudre), furent conçus dans l'urgence : fort du succès de ses Fantômas (1913) et directeur artistique de Gaumont, Feuillade voulait répondre au projet concurrent des Mystères de New-York alors annoncé par Pathé. Le public fut au rendez-vous de ces moyens-métrages, présentés par une massive campagne publicitaire comme parfaitement « mystérieux »... Les Vampires n'ont toutefois rien de surnaturel : ce (ne) sont (que) des bandits de noir vêtus, terrorisant Paris de leurs crimes nocturnes. La fonction de Grand Vampire, chef de la bande, fut occupée par différents personnages - comme Satanas, dans les épisodes 7 et 8. Mais sa seconde resta inamovible : incarnée par Musidora, Irma Vep (anagramme de vampire et « vamp » avant la lettre, moulée de collants noirs) contribua grandement au succès du feuilleton.

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Di 03.10.17
    20:30 Uhr
    Musica. Les Vampires
  • L'un a inventé l'opéra ; les autres le réinventent - et à partir de lui. Lui, c'est Claudio Monteverdi, auteur en 1607 d'Orfeo, premier opéra de l'histoire de la musique dont la partition nous soit parvenue. Eux, ce sont les metteurs en scène Samuel Achache et Jeanne Candel qui, avec le chef Florent Hubert et l'incandescente troupe musicalo-théâtrale de La vie brève, ont fait de cet Orfeo le matériau de leur nouveau spectacle - comme ces réjouissants experts en détournement du répertoire lyrique avaient déjà pu le faire en 2013 avec Le Crocodile trompeur / Didon et Énée, d'après Henry Purcell. Virgile et Ovide ont raconté l'histoire d'Orphée : ce fils du roi OEagre et de la muse Calliope, qui charmait de sa lyre les animaux sauvages autant que les objets inanimés, perdit son Eurydice, mordue par un serpent. Descendu aux Enfers, il échoua à l'en ramener, faute de satisfaire au défi que lui avait lancé Pluton. Le mythe inspira de nombreux artistes, du xv??e siècle à nos jours - parmi lesquels Alessandro Striggio, dont le poème d'Orfeo fut mis en musique par Monteverdi. Cette « Favola in musica » (fable en musique), créée à Mantoue en 1607, marque un tournant dans l'histoire de la musique. En un prologue et cinq actes, elle consacre en effet l'écriture de la « monodie accompagnée », où une seule voix se déploie accompagnée d'accords, et scelle ce faisant les débuts d'un nouveau genre : l'opéra. C'est à partir d'elle qu'Orfeo / Je suis mort en Arcadie a été imaginé, dans un travail de création collectif faisant des quinze artistes pluridisciplinaires présents sur scène (acteurs, chanteurs, instrumentistes) d'authentiques co-auteurs du spectacle. Celui-ci, créé triomphalement à la Comédie de Valence en janvier 2017, accorde dans sa conception comme dans son déroulement une place à l'improvisation, mélange les styles musicaux (du jazz à la batucada, de Monteverdi à Mahler) et accueille tous les échos que le drame de Striggio put trouver dans l'invention libre et généreuse de la troupe. Mêlant gags délirants et mélancolie poétique, il rend alors le mythe d'Orphée à son éternelle intemporalité.

    Straßburg - Frankreich | Cité de la Musique et de la Danse

    Sa 07.10.17
    20:30 Uhr
    Musica. Orfeo. Je suis mort en Arcadie

Weitere Lokalitäten in der Umgebung


Badens beste Erlebnisse